Avertir le modérateur

- Page 2

  • Et bientôt la France........

    L'Irlande, le Portugal, la Grèce, l'Espagne tous des pays dramatiquement confiés à des gouvernements Socialistes, et qui pour cause de gabegie, de mauvaise gestion,  d'aides sociales incontrôlables et non maîtrisées, d'emplois de fonctionnaires improductifs et en surnombre, de troublantes incompétences à gérer un pays, par manque total d'expérience du monde du travail, des affaires et de la finance, n'oubliez jamais que tous les partis socialistes sont composés et dirigés que par des fonctionnaires en congés de leur administration ( qui continue de les payer)... Cela peut faire à votre avis des femmes et des hommes à qui ont peut sans grands risques confier les reines de la France ?????? Nous savons que leurs vielles recettes héritées du bolchevisme, ne peuvent que nous conduire droit dans le mur de la faillite et de la honte, quand notre pays ruiné viendra tendre sa sébile auprès de l'Europe et du FMI. C'est grave pour nous, mais que dire pour nos enfants et petits enfants !!!!

  • Marc & Victor Schoelcher

    Les Schœlcher porcelainiers, sont moins connus aux Antilles, et pourtant, c'est par la porcelaine que se façonne au départ leur gloire. Absolument rien ne destinait Marc Schœlcher à réussir une carrière de fabricant de porcelaine. Par contre son fils Victor semblait destiné a succéder avec talent à l'entreprise familiale, car il avait le goût très sûr, très futuriste et il excellait dans le choix et l'harmonie des couleurs. Pourtant son destin sera la politique ou il poursuivra des combats acharnés qui le mèneront à la renommée que nous connaissons. Fils de cultivateurs, Marc Schœlcher né à FESSENHEIM (Haut-Rhin) en 1766. De sa jeunesse nous ne savons pratiquement rien. Il arrive à Paris en 1789 à la veille de la révolution. Il a la vocation ecclésiastique et rentre au séminaire. La révolution avec sa déesse raison, stoppe ses études. Devant réprimer sa vocation, il est désemparé. Il se souvient alors d'une cousine de sa mère qui justement est l'épouse du porcelainier Jean-Baptiste LOCRÉ, manufacturier rue Fontaine au Roi. Comme pour beaucoup de grands destin, le hasard seul décidera. Marc se voue au culte de la porcelaine, il est doué, et son apprentissage est rapide, il débutera comme faïencier. Quelques années plus tard , il achètera la manufacture de porcelaine du Faubourg Saint-Denis. En 1804 il peut acquérir un magasin Boulevard des Italiens, en ce temps là, lieu privilégié avec le Palais Royal, du tout Paris de l'époque. Artistes, Écrivains, Musicien, Financiers s'y côtoient. En 1789, Marc a épousé Victoire Jacob, marchande lingère. Ce mariage ne durera pas longtemps. Ils ont trois fils, dont l'aîné Victor travaille avec son père dès l'âge de quinze ans. En 1806 le ménage séparé, Mme Schœlcher obtient pour le prix de sa dot la maison du Faubourg Saint-Denis. L'histoire ne nous dit pas, s'il continue la fabrication de ses porcelaines dans la manufacture établie dans la maison, maintenant de son ex-femme, ou si tout simplement il achète des blancs aux autres fabriques, et se contente de les décorer. Ce qui est sûr, la fabrique cesse toute activité en 1823, quand Mme Schœlcher vend la maison. Le grand destin de Victor Schœlcher va se mettre en marche en cette année 1828. Le hasard toujours lui, va prendre sa main pour le mener sur les chemins de la gloire. Cette année là, son père décide de faire de Victor son associé, le pauvre homme croyait avoir décelé chez son fils un fort sens des affaires et des talents de négociateur. Hélas! Marc trouvant le marché trop étroit pour leurs œuvres d'art, décide de leurs faire franchir les frontières vers deux continents. L'Amérique latine, et l'Orient. Victor ira aux Amériques, son cadet en Orient. Victor est si peu motivé par le commerce qu'il croit satisfaire son père en expédiant les porcelaines sans plus s'en préoccuper d'avantage! Par contre il dépense beaucoup d'énergie à découvrir les pays qu'il visite. Il s'intéresse à tout, mais surtout aux hommes et à leurs conditions de vie. Comme l'a écrit son grand ami LEGOUVÉ, "... parti commis voyageur, il revint abolitionniste.... " Notre sujet, n'est pas de nous étendre sur sa carrière politique que tout le monde connaît surtout aux Antilles Françaises. Ce que nous voulons découvrir, c'est la vie de V. Schœlcher porcelainier Parisien. Le magasin du Bd des Italiens, connaît vite le succès, autant pour les magnifiques porcelaines créées par les Schœlcher, que pour les réunions que Victor y tient avec ses amis. Réunions très animées, aussi bien politique, littéraires ou musicales, ne fréquente-t-il pas les salons de Georges SANS, Marie d'AGOUULT, ou il rencontre CHOPIN et LISZT. Dans le magasin, il a fait remplacer le comptoir traditionnel derrière lequel le marchand doit accueillir la clientèle, par une pièce vitrée qui lui sert à tenir salon avec ses amis, tout en surveillant les acheteurs, qui sont les malheureux très surpris par ce lieu, qu'ils quittent souvent plus vite qu'ils n'y sont entrés. So ami, E.LEGOUVÉ, écrit dans " Soixante ans de souvenirs "..." Comment eut-on l'idée à la mort de son père de lui donner dans la succession, le magasin en partage ?...OH! le singulier marchand, le singulier fabricant et la singulière boutique ! Il ne lui manquait que quatre choses pour son état: Il ne savait ni vendre, ni acheter, ni administrer, ni fabriquer! " En effet, le jeune Schœlcher fabriquait trop bien. Avec son goût sûr et merveilleux pour les beaux objets, il créait de pièces uniques, vases, coupes, corbeilles, assiettes, tasses, tableaux sur plaques de porcelaine ou il reproduisait des œuvres de RAPHAEL, POUSSIN, etc... Il affectionnait particulièrement les aquarelles estampes de Louis Ambois GARNERAY. Tout cette recherche, tout ce talent faisait que les prix de revient étaient excessifs et faisaient reculer nombre d'acheteurs. Cela n'arrêtait pas la créativité de notre jeune Victor, son esprit inventif lui commandait de toujours innover, il dessinait et faisait fabriquer pour son propre usage de nombreux objets et pratiquement tout ce dont il se servait. L'art des Schœlcher et la beauté de leurs décors, tient à leurs fonds d'or, et a leurs marbrures aux couleurs chaudes et soutenues de fines marbrures qui illusionnent de légères dentelles. Continuons par les les fonds rouges brique, le jaune, le nankin, quand aux fleurs elles ont la fraîcheur des fleurs des champs juste cueillies, tendresse des roses roses, timides myosotis bleus que Schœlcher posera sur un fond jaune. Toujours à l'avant garde, Victor osera acheter des blancs aux formes révolutionnaires de Jacob PETIT, pour y peindre des sujets orientalisants. Romantisme et exotisme. En trente années d'activité professionnelle, Schœlcher avec un goût très sûr, produisit des objets de luxe image des tendances esthétiques de son temps. Nous restons contemplatifs devant leurs chef-d'œuvres, fruit d'une vocation de séminariste avortée et d'un romantique grand idéaliste.... La Coupole du Panthéon les veille pour nous... Bien heureuse Patrie qui a de tels fils.

  • le milliardaire Pierre Bergé n'aime pas les riches

    Dans le "Point" du 31 mars on apprend que P.Bergé trouve que DSK n'est pas de la première gauche historique dans la veine Mitterrandiste ( heureusement pour lui ! ) Ensuite parce qu'il fréquente trop les gens du CAC 40. C'est vrai que le couple DSK est milliardaire, mais eux n'en font pas état, et n'étalent pas une partie de leur fortune à Drouot. De leur côté les socialistes s'empressent de le torpiller avec leur programme obsolète et archaïque, calqué sur les vielles recettes de la Russie bolchevique chère à leurs principaux alliés. Comment peuvent-t-ils croire ( ils ne le croient pas ! ) que DSK cautionnerait un tel programme, débile, mais surtout ruineux pour la France. Vous imaginez ce grand économiste,qui se frictionne avec les grands de ce monde libéral, dont il est apprécié et qui connaît, lui, la réalité du monde moderne, du monde de la finance, des affaires et des échanges internationaux, assumer la réalisation du programme socialiste et être la risée du Monde politique, de la finance et du CAC 40. Un homme de cette qualité être le fossoyeur de la France pour plusieurs génération. Donc c'est bien joué, le plan de Martine Aubry a bien été concocté pour éliminer DSK de la course à l'Elysée

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu