Avertir le modérateur

  • Ce ne sera jamais votre cas à vous ouvriers, employés, cadres, artisans, petits patrons....

    Mais le Président normal et son gouvernement s'en foutent, normalement.... Ils ne voient qu'une chose, leurs poches!!

    Rappelez-vous, ils ont même refusé de fiscaliser les 6000€ qu'ils touchent au black tous les mois.. Ils sont vraiment très patriotiques.....


    Jean-Marc Ayrault, roi du cumul... de régimes spéciaux !
     Cette fois, c'est trop !

    Récemment, le Premier ministre a osé dire : "Tous les retraités ne sont pas des nantis".
    Comprenez bien : la plupart d'entre eux nageraient dans l'opulence, sauf certains...

    Jean-Marc Ayrault prend sans doute son cas pour une généralité ! Car, pour ce qui est de se préparer une retraite de "nanti", il n'a vraiment pas de leçon à donner au "retraité normal"...

    En 2009, Jean-Marc Ayrault a été classé deuxième au palmarès des as du cumul de mandats publié par le journal Le Monde. Et pour cause, voici un bon échantillon de son CV :

    • conseiller général de Loire Atlantique (de 1976 à 1982) ; 
    • maire de Saint-Herblain (deux mandats, de 1977 à 1989) et de Nantes (presque quatre mandats, entre 1989 et 2012) ; 
    • président du district de l'agglomération nantaise (de 1992 à 2001), puis de la Communauté urbaine Nantes-Métropole (de 2001 à 2012) ; 
    • député de Loire-Atlantique (du 2 avril 1986 au 20 juillet 2012, soit pendant 26 ans) et président du Groupe socialiste à l'Assemblée nationale (de 1997 à 2012) ; 

    Or qui dit cumul des mandats, dit cumul des retraites. Et pas n'importe lesquelles... Que des retraites servies pas des régimes très spéciaux !

    S'il partait à la retraite maintenant, Jean-Marc Ayrault percevrait au bas mot 15 000 euros par mois ! Et sans doute beaucoup plus...

    L'opacité soigneusement entretenue autour des pensions des élus locaux empêche de préciser ce que ses différents mandats lui rapporteront à la retraite. Mais selon nos calculs, il percevra au minimum 2 000 euros par mois au titre d'ancien maire de Saint-Herblain et de Nantes, et à peu près autant comme ancien président du district de l'agglomération nantaise puis de la communauté urbaine...

    Mais il y a encore meilleur ! Le plus gros morceau, c'est bien sûr sa retraite d'ancien député : une pension "plein pot" de 6 630 euros par mois (en 2012), plus un gros bonus comme ancien président de groupe qui devrait lui rapporter au moins 2 500 euros supplémentaires.

    En comptant serré (nous n'avons pas réussi à estimer sa retraite de conseiller général...), on peut estimer que Jean-Marc Ayrault a déjà cumulé plus de 13 000 euros d'avantage retraite. Et ce n'est pas tout ! Car même s'il n'a enseigné que quelques années, on lit sur sa biographie officielle (publiée par les services du Premier ministre) qu'il est "professeur d'allemand, depuis 1973" !
    > > Grâce à cette "carrière" fictive
    , il peut donc prétendre à une retraite d'enseignant : et voilà encore près de 2 300 euros par mois d'empochés...

    Faites le calcul : on dépasse la barre de 15 000 euros par mois. De quoi se convaincre que si "tous les retraités ne sont pas des nantis", il en est de beaucoup plus nantis que d'autres... D'autant plus que, comme on l'a dit, toutes ces pensions relèvent en plus de régimes spéciaux !

    On finirait par croire que si nos gouvernants préfèrent saigner les retraites du privé plutôt que de toucher à ces régimes spéciaux, c'est parce qu'ils y ont personnellement intérêt... A quand un Premier ministre moins démago ?

    A quand un "Premier ministre normal "avec une "retraite normale" 

    Je compte sur votre mobilisation pour faire suivre ce billet à l'ensemble de vos contacts.

    Un grand merci !

    Marie Laure Dufrêche Déléguée Générale

     

     
  • C'est la pagaille socialiste....

    Les couacs socialistes

    C’est ce que l’on appelle l’entente cordiale

    16 octobre : divergences sur la taxation des œuvres d'art

    15 octobre : Peillon recadré sur la dépénalisation du cannabis

    14 octobre : Bartolone juge "absurde" la règle des 3% de déficit décrétée par Hollande et Ayrault

    12 octobre : l'Elysée et Matignon se contredisent sur le dossier des traites négrières

    12 octobre : le patron des députés PS en désaccord avec Ayrault sur la procréation médicalement assistée

    9 octobre : 29 députés PS refusent de voter le traité budgétaire européen

    6 octobre : Cahuzac désavoué sur l'élargissement de la redevance télévisée aux résidences secondaires

    17 septembre : Valls juge que le droit de vote des étrangers n'est pas "une revendication forte"

    31 août : Montebourg reproche à Moscovici le choix du conseiller de la future banque des PME

    26 août : Montebourg suscite un tollé à gauche en affirmant que "le nucléaire est une filière d'avenir"

    24 août : Cahuzac et Filippetti s'écharpent sur le retour de la pub après 20 heures sur les chaînes publiques

    17 août : Duflot critique Valls sur la gestion des camps de Roms

    11 juillet : Valls enterre les récépissés promis par Ayrault pour lutter contre les contrôles au faciès

    13 juin : imbroglio autour de la remise en cause de certains forages pétroliers en Guyane

    5 juin : Duflot prône la dépénalisation du cannabis

    18 mai : au festival de Cannes, Benguigui s'attire les foudres de Matignon

    17 mai : Peillon annonce le retour à la semaine de 5 jours en primaire… avant d'annoncer une concertation

     

     

    http://www.francetvinfo.fr/depuis-le-6-mai-l-equipe-ayrault-empile-les-

  • Français réveillez-vous .....

    Et voilà, nous y sommes ! Ceci est une simple information (oubliée au journal de 20h) … ne la déformez pas !


    LA PREMIÈRE VICE-PRÉSIDENTE DU SÉNAT FRANÇAIS EST ALGÉRIENNE !

     

    C’est une première, mais ce ne sera certainement pas la dernière !

    Bariza Khiari qui a la double nationalité, est algérienne et Française, ou Française et algérienne ?

    Et jusqu’à preuve du contraire, l’Algérie ne fait pas partie de l’Europe !

    Le Sénat ayant basculé à gauche, pour la première fois depuis plusieurs décennies, le Parti socialiste, vainqueur, a élu son Président. Il est, comme de bien entendu, socialiste.
     Mais les autres responsabilités n’avaient pas encore été attribuées ou, tout au moins, nous les avait-on tues.
    C’est le quotidien algérien Liberté Algérie, dans sa rubrique « radar » qui nous donne la primeur de cette information.
     L'Algérienne, Bariza Khiari, proche de Laurent Fabius, a été nommée vice-présidente de la Chambre haute du Parlement."
    Qui est Bariza Khiari ?
    Née Debbah le 3 septembre 1946 à Ksar Sbahi près de Constantine(Algérie). Après ses études, elle obtient un diplôme d’études supérieures (DESS) qui lui permet d’être admise à une formation continue à l’ENA.
    Jusque-là, tout va bien mais…C’est une militante du MRAP.
    Et, aussi, fondatrice du Club XXIème siècle, en 2004, avec Rachida Dati et Rama Yade.

    (Valoriser l’atout de la diversité pour l’égalité des chances)

    Pour finir et afin de mieux cerner la personnalité de cette toute nouvelle vice-présidente du Sénat Français, nous sommes allés interroger Wikipédia qui nous livre sa déclaration première :


     « Je suis musulmane sunnite, de rite malikite et de tradition soufie... »
     «... Et notre islam est un islam apaisé, ouvert, tolérant, en cohérence avec la tradition laïque française. »

    Là, on commence à réfléchir !!!
     Le sunnisme est le courant religieux majoritaire chez les musulmans qui représente la ligne de conduite de Mahomet (Coran).
    Le malikisme est un courant du sunnisme et l’imam Malik appliquait sans restriction le Coran. Courant religieux majoritaire en Afrique du Nord, en Égypte, au Soudan…
    Le soufisme est une quête philosophique et religieuse dans l’Islam spirituel, mystique et ascétique de l’islam.

    Mais, tout çeci est-il en cohérence avec la tradition laïque, Madame Bariza Khiari ?
    On en doute.
    Mais là où l’on doit s’affoler vraiment lorsqu’on entend cette laïque, sunnite, malikite et soufie, c’est quand elle déclare que "sa première tâche" à ce poste prestigieux du Sénat français, sera : (on cite le quotidien algérien) 

    De s’attaquer à la circulaire de Claude Guéant, durcissant les conditions de séjour des étudiants étrangers après l’obtention de leur diplôme. Elle devrait présenter une proposition de résolution favorisant l’emploi des étudiants étrangers sur le territoire français tout en facilitant les « aller-retour » avec leur pays d’origine. »

    Madame Khiari, en parlant de ces futurs diplômés, qu’elle nomme pudiquement « étrangers », ne trompe personne.
    Ne reprend-elle pas, là, en effet, les exigences de l’Etat algérien qui insiste lourdement auprès de notre pays, pour cette mesure qui consiste à une libre circulation des algériens vers la France ? 

    Libre circulation à sens unique. 

    Nous avions, pourtant, prévenu nos compatriotes que, si la gauche arrivait au pouvoir, la France algérienne arriverait, très vite, avec eux……………. Eh bien ! C’est fait.
    Sans avoir attendu l’élection présidentielle, le Sénat, la deuxième Autorité de la République Française après l'Élysée, vient de nommer une algérienne qui compte bien - et très vite - imposer la loi algérienne en France.
    Une question nous tarabuste, néanmoins :
    Nous savons que selon la Constitution si, pour une raison X ou Y, le président français venait à ne plus pouvoir exercer sa fonction, le Président du Sénat est celui qui le remplacera par intérim. Imaginons une seconde que les deux viennent à manquer en même temps … Plus de président de la République, plus de président du Sénat...

    Est-ce le vice-président du Sénat qui prendrait (par intérim) les rênes de la France ?

    FRANÇAIS, REVEILLEZ-VOUS BON SANG !

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu